• twitter
  • facebook
  • rss
  • suivez-nous sur :

Ski Magazine 417 - février mars avril 2013

skimag 417
SPÉCIAL PARTIR
Des destinations pour skier en voyageant, et inversement.

CACHEMIRE / NELSON (Colombie-Britannique) / DISENTIS (Suisse) / NORVÈGE / ALASKA / TITLIS (Suisse)
 
édito

SKIER POUR VOYAGER,  VOYAGER POUR SKIER

Quand l’avion se pose, que le train entre en gare ou que le bus ralentit, le skieur encore en habits civils a le coeur qui bat. Car s’il a quitté sa maison, parfois ses propres montagnes, s’il a fait ses valises, mis ses skis dans une housse, c’est pour voir du pays, une autre neige, d’autres sommets à l’horizon.
Que ce soit au Chili ou en Savoie, dans les Vosges ou en Alaska, partir skier revêt une dimension presque mystique. Déjà on est lourds, ce n’est pas une semaine à la plage où on part avec son bouquin et son maillot. Il y a les skis, les chaussures, les fixations, paye tes 10 kilos ! Et puis les chaussettes, dont on est jamais sûr d’en avoir pris assez ou trop. Si on part en rando, il y a les peaux. Si on se complique la vie on prend l’avion avec un sac airbag, histoire d’expliquer dans une autre langue que non, il n’y a aucun risque avec la bouteille pressurisée. Ou avec des enfants, leurs petits skis dans la housse des grands.
En plus du poids, il y a l’inconnu, toujours plus prégnant pour le skieur, qui doit affronter les aléas d’une culture locale parfois piquante, comme dans ces vallées de Haute-Savoie où la barrière de la langue est un vrai combat, ou dans les bains japonais, où il vaut mieux ne pas regarder de trop près le yakusa tatoué. Et dehors il fait froid, trouver un point de chute, l’hôtel, l’auberge, le camp de base, constitue la première étape vers l’apprivoisement des nouvelles montagnes. La suivante est bien sûr la rencontre, corollaire du voyage. Car on ne skie pas seul, et on se frotte toujours plus facilement aux locaux quand on partage une passion commune dans un environnement commun. C’est ainsi que des amitiés se créent, autour de descentes partagées, de verres échangés et de secrets spots dévoilés.
Partir skier, que ce soit à des milliers, des centaines ou des dizaines de kilomètres, c’est un voyage qui nous emmène plus loin que dans des montagnes. L’expérience des rencontres et des neiges exotiques nous enrichit, et nous devenons des skieurs meilleurs, et souvent de meilleurs skieurs.

Mathieu ROS

sommaire

ÉDITO
Voyager pour skier, skier pour voyager

ACTUS
Nouveautés matos 2013-2014
Essai : Dynafit Beast
Ski Madame
N’importe quoi : ski cailloux
Page verte

PLAN DU LOCAL
Dans ce numéro, le champion des derbys Nicolas Anthonioz nous emmène chez lui, aux Gets.

SKI QU’ANALYSE
Nos experts s’attaquent à un problème de taille en rando : le poids, ou comment ne pas en faire trop, ni trop peu.

BRUITS DE COULOIR
Bruno Compagnet raconte une histoire de Chamonix sur des images signées Élina Sirparanta.



SPÉCIAL PARTIR
Des destinations pour skier en voyageant, et inversement.

CACHEMIRE
Ptor Spricenieks nous raconte son Cachemire, en rando et en yourte.

NELSON
Une petite ville perdue dans les Kootenays, au coeur de la Colombie-Britannique.

DISENTIS
En Suisse voisine, il reste des destinations d’exception, parmi les plus beaux runs des Alpes.

NORVÈGE
Partir skier sur un bateau, c’est un peu comme partir nager en hiver, il y a quelque chose de plus à raconter.

ALASKA
Le freerideur Cody Townsend nous éclaire sur la règle numéro un de l’Alaska.

TITLIS
Parce qu’il n’y a pas que Engelberg dans la vie, notre Boris Dufour explore les environs.

SHOPPING BAGAGES
Car rien ne sert de courir après le train si votre ski bag n’a pas de roulettes.

Tags :

Partager cet article :